Chères amies et chers amis du KKL-JNF,

Je vous écris ces quelques lignes depuis ma situation de quarantaine à Jérusalem: la semaine dernière, le bureau principal du KKL-JNF m’a fait revenir en Israël d’un moment à l’autre, et même si le contexte est très préoccupant et inhabituel, au moins, je suis à nouveau auprès de mes proches. Vous pouvez sans aucun doute facilement vous imaginer la raison à cette décision: le COVID-19 ou comme on l’appelle plus communément, le coronavirus, qui détermine nos vies à tous depuis quelques semaines...

Cette épidémie et le nouveau quotidien qu’elle impose nous met tous face à de nouveaux défis. Voilà à peine un mois, qui aurait pu prédire que presque tous les bureaux passeraient au télétravail, qu’un nombre incroyable de personnes devraient passer leurs journées en quarantaine, que presque l’intégralité de la vie sociale et culturelle serait mise sur pause, que des entrepreneurs indépendants et même des particuliers devraient lutter pour leur survie économique. Bien entendu, le plus effrayant dans tout cela est que ce virus peut tous nous toucher et que nous devons apprendre à maîtriser nos tracas et nos peurs pour la vie de nos proches et tout faire pour les protéger. Mais il faut aussi que nous prenions soin de nous-même afin de pouvoir continuer d’être là pour les personnes qui nous sont chères, et ce, quoi qu’il arrive.

Entre-temps, au KKL-JNF Suisse, dans le but de protéger nos donateurs et collaborateurs, nous sommes aussi passés au télétravail et tentons de poursuivre nos tâches au mieux dans le cadre des limitations imposées par la Confédération.

Comme les limitations sont bien plus strictes en Israël, le KKL-JNF a dû s’adapter dans le but de protéger ses collaborateurs. Le travail a été momentanément presque complètement stoppé, et seules les activités passant pour « critiquement importantes » peuvent être poursuivies. Sont concernés les équipes de pompiers, les forces motrices des départements cruciaux et naturellement nos garde forestiers et contrôleurs de parcs, qui doivent continuer de patrouiller pour s’assurer que nos nombreux projets et forêts ne subissent pas de dégâts en cette période. Il s’agit là d’un point particulièrement important pour la période « post-corona » lorsque la population d’Israël pourra enfin à nouveau sortir et s’extasier sur la nature à laquelle elle avait dû renoncer si longtemps.

Au nom du KKL-JNF Suisse et Israël, je souhaite remercier tous ceux qui soutiennent notre travail même dans cette situation exceptionnelle. Je suis particulièrement heureuse de vous faire parvenir, ci-joint, un texte écrit pour vous par notre président mondial, Daniel Atar.

Je vous souhaite à vous tous ainsi qu’à vos proches tout le meilleur et surtout:
UNE BONNE SANTÉ!

Nous restons en pensée avec vous et nous réjouissons d’ores et déjà de la période d’après-crise.

Shalom à vous et nous vous souhaitons de tout cœur

Hag Pessah Cacher ve Sameah et Joyeuses Pâques

Judith Perl-Strasser
Déléguée du KKL-JNF Israël pour la Suisse

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter. Nous diffusons régulièrement des informations relatives aux événements et aux évolutions dans le cadre du KKL-FNJ - en Suisse, en Israël et sur tout le globe.

test

Wir verwenden Cookies, um die Benutzerfreundlichkeit unserer Website zu verbessern. Mehr Infos.